Ma vie mes fantasmes mes délires

19 septembre 2019

Problèmes et difficultés d’être blonde….

Tout comme le titre l’indique je suis une blonde, une vraie blonde, pas une blonde décolorée ou teintée mais une vraie blonde tout partout. (Mais si vous voulez la preuve physique vous pouvez toujours attendre…)

Ceci dit, en tant que vraie blonde il m’arrive souvent de faire des gaffes, des bêtises, des conneries, des oops monumentaux, mais finalement je suis certaine qu’une brune ou une rousse fera tout autant de bêtises. Seulement voilà, si c’est une brune c’est une bêtise, si c’est une blonde c’est parce qu’elle est blonde et forcément écervelée…

Ce préliminaire pour vous raconter une mésaventure comique et surtout coquine qui m’est arrivée en mars dernier.

Nous étions tout un groupe en voyage au Portugal pour participer à un semi-marathon et nous avions donc réservé des chambres dans un hôtel pour notre séjour.

La compétition se déroule normalement, je n’ai rien gagné sauf une certaine estime m’étant surpassée mais ce n’est qu’un détail.

Certains parmi nous ont pu se doucher avant de rentrer à l’hôtel mais je n’ai pas pu en profiter.

Donc à notre arrivée ceux qui s’étaient déjà douchés sont restés au bar pour refaire le match et expliquer comment ils auraient pu gagner… et personnellement je suis montée dans ma chambre prendre un bon bain relaxant et reposant.

J’ai donc rempli la baignoire, versé quelques parfums et je me suis immergée de tout mon long.

Un bandeau sur les yeux, le fameux bandeau qu’on oubli de laisser dans l’avion… ainsi que les écouteurs sur les oreilles. Une musique celtique au violon telle que je les affectionne, et me voilà seule avec moi-même et perdue dans mes pensées.

Il faisait tout de même très chaud et humide dans cette salle de bain, alors j’entrouvre la porte et tire  la commande de la vmc puis me replonge dans la baignoire et sombre rapidement dans une somnolence noyée par cette douce musique.

Quelques minutes plus tard mon mari rentre dans la chambre et me secoue doucement par l’épaule. Je le sens mais ne réagis pas, alors il me secoue plus brutalement par les deux épaules en me tirant hors de l’eau. Je ne comprends pas ce qu’il me veut, je n’assieds et retire mon bandeau occultant.

Et…et…

Horreur…malheur…

Ce n’était pas mon mari mais le réceptionniste de l’hôtel !!!

Je sursaute, me lève, crie, glisse et me fracasse le bras sur le bord de la baignoire. Panique complète, que se passe-t-il ? Je me relève, bondis hors de la baignoire alors que le fameux réceptionniste se retourne, sort de la salle de bain et attend dans l’entrée de la chambre. Je me couvre avec ma serviette de bain et complètement paniquée demande des explications.

L’employé de son côté me demande si tout va bien, si je n’ai pas fait de malaise, s’il faut prévenir les secours… bref il était tout aussi paniqué que moi.

Puis, voyant que j’allais bien il me demande pourquoi j’ai déclenché l’alarme.

‘’ Quelle alarme ? je n’ai rien fait ! Il n’y a pas d’alarme ici ! ‘’

Et bien si…le réceptionniste m’explique que quand j’ai tiré sur le cordon pensant activer la vmc j’ai tout simplement tiré sur l’alarme.

Si j’avais été plus attentionnée j’aurais vu que le cordon menait à un petit coffret marqué S.O.S.

En effet, à côté de la baignoire il y a cette fameuse alarme au cas où la personne glisserait ou ferait un malaise. Et moi en vraie blonde qui se respecte j’ai tiré sur ce cordon ! Je ne savais pas qu’au Portugal il y avait ce type de sécurité.

Vous voyez, je suis une blonde et le réceptionniste pourra même vous confirmer que je suis une vraie blonde, pas une décolorée ! 

Pour finir l’histoire mon mari, le vrai cette fois-ci, est arrivé quelques minutes plus tard. Je lui ai dit que le cordon était une alarme et non pas la vmc, et que le réceptionniste était monté pour me le dire………Mais sans plus de détails !

Posté par Corinne CH à 16:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]


17 septembre 2019

Balade en catamaran

Je vais donc vous raconter ma dernière histoire, un moment non racontable à mes proches mais que je peux relater uniquement dans l’incognito de l’internet…

En vacances dernièrement du côté des Antilles nous avions loué avec 3 couples d’amis un catamaran une semaine pour une croisière de rêve. Nous étions donc 10 sur ce bateau avec le capitaine et l’hôtesse.

Ce jour-là nous avions décidé de faire une sortie pour visiter un parc animalier bien connu par ici.

Mais voilà… j’avais une autre idée en tête…

Donc prétextant la fatigue due à notre soirée de la veille j’insistais lourdement pour rester à bord faire une grosse sieste réparatrice, et donc les 3 autres couples ainsi que mon mari et l’hôtesse ont embarqué à bord du Zodiac pour leur excursion.

Peu après leur départ je rejoins le capitaine qui était resté à bord pour surveiller son navire et ainsi j’entame la discussion. On parle de tout et de rien puis discrètement j’aborde le sujet du repas de la veille. Un couple d’amis pratiquant le naturisme nous en ventait les bienfaits mais ces derniers s’étaient opposés à l’ensemble de la tablée.

Comme le capitaine avait l’air assez ouvert sur ce sujet nous sommes allés plus loin dans l’échange d’idées, et finalement j’ai osé lui demander la permission, mais surtout sa discrétion car j’aimerai bien découvrir moi aussi le bonheur de nager nue dans l’océan au milieu des coraux et des poissons multicolores.

Le capitaine assis dans le salon avec son ordi devant les yeux, je suis passée à l’arrière du catamaran descendue les 3 marches jusqu’à la plateforme au raz de l’eau, et alors là le grand bonheur…

Je me suis déshabillée complètement, j’ai enfilé mon snorkeling et mes palmes et je me suis glissée telle une sirène dans une eau à 28°.

Ce fut alors le début d’un fabuleux rêve éveillé, le corail, les poissons multicolores et au loin, malheureusement beaucoup trop loin un dauphin. Cet instant magique en étant nue, complètement nue dans l’eau, avec une luminosité et des couleurs exceptionnelles, un corail magnifique et  encore intact à portée de main, des poissons jouant à cache-cache avec moi et une eau limpide à l’infini.

Un bonheur, un rêve, je donnerai tout pour revivre un tel moment où la nudité accentue cette impression de liberté totale.

Et j’ai nagé ainsi un long moment, plongeant en apnée jusqu’à la limite de mes forces ne voulant pas perdre une miette de ce bonheur, me faufilant entre les roches et les boules de corail, le rêve, le paradis, le bonheur absolu doublé par cette nudité qui fut une véritable découverte.

Seulement comme tous les rêves il a eu une fin.

Alors que je remontais prendre ma respiration je vois le capitaine sur le pont du catamaran me faire des grands signes m’expliquant de remonter vite à bord, au plus vite même cela semblait urgent.

Un sprint d’une trentaine de mètres et me voilà accrochée à la plateforme arrière du catamaran.

Le capitaine me tend les deux mains auxquelles je m’agrippe et telle une grue il me lève, me sort de l’eau à bout de bras et me dépose devant lui, à 50 centimètres face à lui.

Je suis toujours nue comme un ver, piquée debout face à lui et il m’explique, un peu affolé que le Zodiac revient car le parc animalier était fermé exceptionnellement aujourd’hui.

J’ai posé les palmes, attrapé mon short ma petite culotte et mon t-shirt et je me suis sauvée telle une voleuse dans ma cabine.

A quelques instants prêt le Zodiac en contournant le catamaran me surprenait nue et debout face au capitaine. Fort heureusement personne n’a rien vu ni su.

Avec la discrétion du personnel aucun commentaire, aucune allusion sur cette escapade fort coquine ne fut évoquée.

Mais entre nous, si un jour vous avez l’occasion de revivre mon expérience, n’hésitez pas, posez culotte et soutien-gorge et jetez-vous à l’eau. Au diable les à prioris !

Posté par Corinne CH à 16:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 août 2019

Je me présente

Avant de passer aux aveux et de confesser ces fameux instants coquins dont on n'ose pas parler ni à son conjoint ni à ses amis, je voudrais me présenter brièvement.

J'ai la quarantaine, j'habite un pays francophone et je vis en couple. Je suis cadre dans une multinationale bien connue et je suis mère de famille.

Je resterais là pour les détails afin de garder l'anonymat.

Mais surtout n'hésitez pas à m'envoyer vos commentaires et vos expériences, mais si possible avec indulgence.

 

 

 

Posté par Corinne CH à 00:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]